Compter les mots : Nombre

Un rapide passage ici pour vous parler d’un chouette projet qui se concrétise, et qui sera présenté à la Galerie des Sens ce lundi, à 18h… Comptons les mots avec Nombre 🙂

Ceux qui me lisent depuis quelques temps le savent sans doute : j’ai une affection particulière pour le mélange des arts. Et quand la littérature fait irruption dans une galerie, il est évident que cela va me parler. Comme beaucoup de projets, il naît d’une rencontre entre Laure, galeriste, et Belinda Cannone, auteure et enseignante à l’Université de Caen. C’est à l’occasion du Salon du Livre 2016 que la conversation s’engage et que les idées se rejoignent. L’idée, bien entendu, est de se faire rencontrer les arts, que ce soit la littérature, les univers plastiques, mais aussi la musique et l’écriture. Si la forme tend souvent à maintenir une distinction entre chaque art, le fond, lui, peut les réunir.

Et c’est ainsi que la Galerie des Sens et l’atelier d’écriture de l’Université de Caen se sont associés pour présenter au public un recueil de nouvelles écrites par les étudiants et édité l’année passée.  Toutes ces nouvelles tournent autour d’une même thématique, qui pourrait sembler à l’extrême opposé de la littérature : Nombres.  C’est là que le mélange des genres s’opère.

“Ces 13 nouvelles disent, chacune à sa manière, comment les nombres traversent nos existences. Parfois ils révèlent le trouble de l’identité blessée :
21 grammes serait le poids d’une âme, 5 % le nombre de viols sur les garçons, 2 le chiffre du jumeau inattendu ou d’un moi dédoublé et insaisissable, 4 le nombre de personnalités cohabitant en certains d’entre nous et X le nombre de fautes susceptibles d’être punies.
Les nombres sont aussi ceux de l’argent qui obsède une société matérialiste, ceux des ventes rêvées d’un écrivain ou d’un éditeur, un écart d’âge entre deux amants, le nombre de jours qui nous restent à vivre ou l’horreur de la foule innombrable et oppressante.
Réunis comme chaque année tous les lundis soir du premier semestre, les étudiants ( 12 au total)ont travaillé sans compter (vraiment !) pour concrétiser le 4ème recueil de nouvelles de l’atelier d’écriture. A eux, 1000 Fois Bravo !” (Belinda Cannone)
Que l’on soit plus sensible à la littérature ou aux arts plastiques, j’ose croire que tous les publics y trouveront leur compte. On valide, et on a hâte de découvrir cette nouvelle collaboration (et découvrir par la même occasion l’exposition actuelle de la Galerie, “L’organisme du rêve” 😉 ).
À très vite !

Laisser un commentaire