Beauregard : the Week Before et du rock

Avec le retour des beaux jours, mon envie de retrouver les festivals estivaux commence à se faire sérieusement sentir. Il y a quelques jours, je vous parlais des Papillons de Nuit et de son éclectisme ; place maintenant au Festival Beauregard, auquel tous les caennais savent être fidèles. Pourtant cette année, le Festival prend une saveur particulière par rapport aux éditions précédentes, et ce jusque dans son Before. On fait le point 😉

Un Before version longue

La journée d’avant-festival qui avait lieu le jeudi, veille du début du festival n’est plus. On s’était pourtant bien accoutumé à cette soirée complémentaire, qui laissait souvent place à de grosses têtes d’affiche pour l’occasion. Mais ça n’est pas pour autant que John renonce à cette entrée en matière, au contraire. Pourquoi se contenter d’une soirée quand on peut en faire trois ? C’est le pari lancé cette année. Trois soirées, certes, mais dans une atmosphère toute autre. The Week Before, tel est son nom, ne sera pas simplement une version miniature du festival, avec une série d’artistes qui se succèdent. Un artiste par soirée, voilà ce qui est proposé. Ces concerts se veulent intimistes, permettant de révéler la performance de trois artistes singuliers. Pour la première, ce sont donc An Pierlé, Fishbach et Mathieu Boogaerts qui seront à l’honneur, et qui se produiront respectivement les 28, 29 et 30 juin.

Pour bien souligner la nouveauté de l’événement, The Week Before n’aura pas lieu au château de Beauregard – John sera sans doute trop occupé à tout y installer pour la semaine suivante – mais à la Chapelle de la DRAC (13bis rue Saint Ouen, à Caen). Peut-être moins facile d’accès car en plein centre ville, reste que ce choix permet un rapprochement plus convivial avec ce festival de grande ampleur. Cette idée de trois petits concerts au lieu d’une journée supplémentaire me plaît. C’est un pari peut-être un peu risqué avec sa jauge de 100 personnes seulement, mais qui a le mérite de faire sortir John de ses habitudes. On va suivre ça de près…

Une programmation qui vire au rock

Entrons maintenant dans le vif du sujet : la programmation. Cette année, John joue la carte du rock et de la nostalgie positive. Première tête d’affiche, Placebo, de passage en Normandie pour fêter les 20 ans de leur premier album. Les versaillais de Phoenix profitent quant à eux du Château pour fêter un retour qu’ils ont savamment teasé sur les réseaux sociaux. Mais surtout… Iggy Pop, qui, j’en suis sûre, saura être à la hauteur du délire et de la surprise qu’on attend de lui, après un premier passage par Beauregard en 2010 avec les Stooges. S’ajoutent à cette vague rock Midnight Oil, Hubert-Félix Thiéfaine ou encore Métronomy, pour notre plus grand plaisir.

Les autres noms que j’attends de découvrir ou redécouvrir pour cette nouvelle édition sont Mome, Synapson (que j’ai lamentablement raté l’année dernière), Die Antwoord, Foals ou encore Warhaus. Un bon cru en perspective pour ce nouveau séjour chez John, avec une empreinte marquée entre rock et électro. Des envies particulières de votre côté pour cette édition ? 🙂 Dans tous les cas, on se retrouve au Before !

À très vite (pour un petit concours ?…) !

Les infos ici !

 

 

Laisser un commentaire