Musée Dior – Création avec vue

Cap sur Granville ! La semaine dernière, nous sommes allés humer l’air marin de la Manche. Nous avons découvert un musée niché sur les hauteurs de la Haute Ville : le Musée Christian Dior et son fameux jardin 🙂 Une fois entré, on comprend mieux d’où vient la richesse de production du créateur normand. C’est un lieu qui ne peut que réveiller le créatif qui sommeille en nous, bien au-delà des frontières de la haute couture.

Granville, le rose et le bleu

Il n’en fallait pas plus (ou presque) pour permettre à Christian Dior d’avoir la carrière qu’on lui connaît. C’est là, sur les hauteurs de Granville, avec vue sur les Îles Anglo-normandes au loin, que Dior a passé son enfance. Malgré un temps assez mauvais normand, je dois dire qu’à peine entrée dans le jardin, la végétation et le rose imposant de la maison font vite oublier le ciel gris. On entre presque dans une palette de couleur à taille humaine, et cette impression se maintient à l’intérieur même de la villa. Vous vous en doutez, le musée retrace l’histoire de Christian Dior et de sa famille, et le lien qui l’attache à Granville (notamment grâce à une exposition temporaire, visible jusqu’au 24 septembre). C’est aussi l’occasion pour nous de découvrir une sélection des créations les plus insolites ou les plus représentatives de la carrière de Dior. Je ne vais pas épiloguer sur l’évolution du style, sa particularité ou ce que Dior a pu apporter à l’industrie de la mode et du luxe. Je laisse ça aux connaisseurs 😉

Pour autant, sur le plan de la création et de l’artistique indéniable, je dois dire que j’ai été admirative. Voire intimidée face à ces réalisations. Malheureusement, difficile d’en rendre compte ici, car les photos sont interdites dans l’enceinte du musée. Mais une chose est sûre, même si comme moi le monde de la mode vous dépasse, vous pourrez être surpris ! Plusieurs niveaux d’approche sont possibles : historique, artistique, culturel, luxueux, et même architectural ! Car la maison mérite aussi qu’on s’y attarde. Si en soi la visite du musée est assez rapide, n’hésitez pas à profiter de cette architecture assez typique de la fin XIXe 😉

Dior vu d’en haut

Après avoir passé un peu de temps à l’intérieur, il est temps de découvrir ce fameux jardin, qui soit dit en passant est hyper parfumé ! Les Rhumbs, tel est le nom de cette villa, trône au milieu d’étendues vertes, d’une serre et d’une roseraie. Cette dernière a été créée par Madeleine Dior, la mère du créateur. Si ces roses ont du influencer la création de Dior, elles savent aussi prendre le pouvoir sur les visiteurs. On traverse les allées silencieux, apaisés aussi. Les odeurs et les couleurs donnent une dimension toute différente à la visite. On se laisse facilement porter par cette atmosphère. Et quand à cela s’ajoute la vue sur la mer, on n’est pas loin du dépaysement total. Tout semble d’ailleurs avoir été pensé en ce sens, avec des petits espaces propices à la détente 😉

Bref, il y a une sorte de légèreté qui plane au dessus de nos têtes. On pourrait presque la lire dans les créations exposées au musée.  Ce jardin, finalement, c’est un peu ce cadre impressionniste si fréquent en Normandie. À tel point qu’on en vient à se demander si les créations de Dior ne seraient pas aussi, un peu, des tableaux. Quand je vous dis que c’est un lieu propice à la création. Et bonne nouvelle ! Vous pouvez accéder librement au jardin, pour profiter de cette vue imprenable 😉


Préparer sa visite

L’entrée du jardin est gratuite.
L’entrée pour le musée coûte 8 € en plein tarif, 4 € en demi-tarif.
Le musée est ouvert du 8 avril au 24 septembre tous les jours de 10h à 18h30.
En juillet et août, un salon de thé est également ouvert dans le jardin.

Bon à savoir > Le ticket d’entrée du Musée Dior vous permet de profiter d’un tarif réduit (2,50 €), durant une semaine, pour visiter le Musée d’Art Moderne de Granville 😉


 

Laisser un commentaire