Expo – Des normands en Egypte

Qui ne s’est jamais imaginé en explorateur ? Mieux, explorateur de pyramides d’Egypte ? Que ce soit pour ses coutumes, ses rites, son écriture ou ses constructions, c’est indéniable : l’Egypte fascine, quelle que soit l’époque. Et si on s’évadait un peu ? Direction le Musée de Normandie…?!

From Normandy to Egypt

Mais quel rapport, me direz-vous, entre les normands et les égyptiens ? Eh bien je vous répondrais le 19e siècle. (What ?) Si l’Egypte fascine depuis des centaines et des centaines d’années, le 19e siècle, lui, a été marqué d’un engouement encore plus fort pour ce pays, sa culture et ses richesses. « Voyages en Egypte » retrace cette reconquête, de Bonaparte à nos jours, et nous éclaire sur cette rêverie qui nous porte encore aujourd’hui – parfois bien plus que toute autre histoire antique.

Car avant de devenir artistique ou ethnologique, cette passion renouvelée est d’abord bercée par l’histoire. Tout commence ici, avec une expédition menée dans ce pays par Napoléon, entouré de scientifiques, d’artistes et d’intellectuels normands (bon, pas que). C’est aussi l’envolée de la Description de l’Egypte, best-seller avant l’heure des découvertes effectuées sur place. 14 volumes de planches et 5 volumes de textes, voilà de quoi ravir les scientifiques et les curieux de l’époque. Une sorte de concrétisation du rêve d’aventurier.

L’engouement est tel que d’égyptologie, on parle bientôt d’égyptomanie. Des découvertes scientifiques et historiques couplées à une interprétation occidentale, rien de tel pour envahir les foyers français. L’Egypte s’invite jusque dans le mobilier. De ces expéditions, on en profite aussi pour rapporter quelques souvenirs, dont les normands sont friands. On les en remercie, car l’exposition du Musée de Normandie propose aussi un aperçu des collections sur l’Egypte antique appartenant à plusieurs musées normands (à retrouver facilement donc, pour les plus passionnés ;))

L’Egypte et son imaginaire artistique

Le cycle est souvent naturel : après les réjouissances scientifiques, place à la créativité. Car les découvertes sont souvent rythmées par l’émerveillement, que certains retranscrivent plastiquement. La redécouverte de l’Egypte n’est pas en reste chez les artistes. L’exposition « Voyages en Egypte » n’oublie pas de nous le partager, et c’est la cerise sur le gâteau pour cette exposition complète 🙂 Je vous parlais de rêverie un peu plus haut ; c’est parfaitement ce qu’on retrouve dans les œuvres exposées. Tout ce qui forge l’imaginaire collectif autour de ce pays est présent : les paysages et leur lumière singulière, les monuments, montrés certes, mais toujours un peu préservés, et puis les gens. Les scènes de vie et les portraits sont l’occasion pour ces artistes de toutes époques d’entamer une observation de l’autre par rapport à nous. Pas dans un voyeurisme malsain ou une comparaison élitiste, juste dans un croisement entre deux modes de vie et deux époques.

Bien sûr, encore une fois, ces tableaux ne reflètent pas la réalité du moment où ils ont été peints. Ils en sont une interprétation et participent à ce mythe de l’Egypte, qu’on se garderait bien de détruire tant il nous fait encore rêver. Sans oublier les carnets de voyages et les photographies, qui viennent parfaire l’ensemble.

Pour finir l’exposition, le Musée de Normandie sait toujours garder une place pour les petits visiteurs 🙂 L’espace dédié aux familles est toujours aussi réussi (on serait presque jaloux d’être adulte…).


Bon à savoir

L’exposition est visible au Musée de Normandie de Caen du 23 juin au 7 janvier ! (Les infos pratiques)

Le Musée organise aussi plusieurs événements dont des visites théâtralisées, des conférences, des visites animées ET MÊME des visites les yeux bandés ! Immanquable. Pour plus d’infos…(pdf)


À très vite !

Laisser un commentaire