Géant – Quand la photographie prend de la hauteur

Géant. L’as-tu remarqué aussi, l’émancipation de la photographie ? Depuis sa création, elle a toujours su donner une nouvelle vision du monde, et aujourd’hui, elle grandit, elle s’affirme, elle s’assume. Des grands moments de l’Histoire au quotidien de monsieur-tout-le-monde, elle est toujours là, tel un marqueur des évolutions de nos sociétés. D’ailleurs, le numérique l’a bien aidé. Il a même réussi à la rendre accessible. Et si, aujourd’hui, on regardait en face l’ampleur d’un phénomène, dont ni toi ni moi ne pourrions nous passer ? Direction le Scriptorium de l’Hôtel de Ville de Caen, pour une photo géante.

Géant – 15 artistes, 6m²…

“Géant”, c’est à la fois une expo photo, un défi collectif et un hommage artistique. Avec “Géant”, le collectif Surface Sans Cible continue de nous proposer de nouvelles façons d’aborder la photographie. Après Clic Hipsta Clac, et son format carré, place aux grands formats ! Fini la photo dans son simple cadre posée sur ta cheminée. La photographie grandit et s’impose. Sur des installations de 6m², spécialement adaptées à l’espace d’exposition, 15 artistes ont réussi à travailler la photo AVEC son support. Le support n’est plus secondaire : il est, lui aussi, la photographie.

Puis, le défi se poursuit. Contrairement à nos habitudes de visiteurs, “Géant” ne choisi pas une thématique. Au contraire, ce qui lie toutes ces oeuvres, c’est bien l’unité du support et l’approche personnelle du sujet par chaque artiste. Alors, tu trouveras du tout. Que tu préfères les paysages, la géométrie, les couleurs, les portraits ou que sais-je encore, tu trouveras de quoi ravir tes yeux curieux. Les univers se répondent, mais gardent leur force propre, accentuée par une taille imposante.

… Et toi.

La taille, justement. Se contenter d’installations uniformes aurait été trop simple. Si l’oeil est d’abord happé par les grands formats, le visiteur se doit de penser à baisser les yeux de temps en temps. Les jeux de formats se retrouvent aussi sur le sol, avec un chemin de photos, dans un format plus petit, qui contraste avec le reste. Plus petit, certes, mais au centre, et qui a le pouvoir de guider tes pas et ton regard au fil de ta visite. Au centre. Comme Toi. Comme le public, qui a pu lui aussi ajouter sa pierre à l’édifice.

Les expositions de Surface Sans Cible ont ceci de particulier qu’elles invitent le public à faire parler son talent de photographe. Pourquoi vouloir rester spectateur, quand jour après jour, nous nous armons aussi de nos appareils ?! Ce chemin central de l’exposition, c’est donc le concentré des talents de chacun. D’ailleurs, faire participer activement le public, c’est devenu le fer de lance de Surface Sans Cible. On n’aura de cesse de les remercier pour cette ouverture et ce partage !


Bon à savoir

  • L’exposition se termine le samedi 3 mars, avec un finissage à ne pas manquer en présence des artistes.
  • Tu aimerais participer à une exposition de Surface Sans Cible ? Un nouvel appel aux photographes amateurs ou confirmés est d’ores et déjà lancé pour leur prochaine exposition sur le thème du parfum, qui aura lieu à Thaon en avril 😉 Toutes les infos ici !

À très vite !

Laisser un commentaire